La fabrique : atelier de partage de savoirs et de bonne humeur

sec title

L’inclusion sociale et scolaire grâce aux métiers manuels : un facteur de réussite pour gagner en confiance par le faire

Jan 10 Ateliers inspirants ,Team building 0 Comment

L’ITEP  SESSAD Sanderval accompagne de jeunes adolescents qui présentent des difficultés psychologiques dont l’expression et notamment l’intensité des troubles du comportement, perturbe gravement la socialisation et l’accès aux apprentissages. Ces adolescents se trouvent, malgré des potentialités intellectuelles et cognitives préservées, engagés dans un processus handicapant qui nécessite le recours à des actions conjuguées et à un accompagnement personnalisé.
Sollicitées par l’ARI*, les équipes de Make it, en partenariat avec l’ITEP SESSAD Sanderval, travaillent à l’inclusion sociale et scolaire de ces adolescents.
Notre mission : sortir du cadre pour leur faire vivre des expériences positives en milieu “ordinaire”.
Depuis septembre 2020, Make it Marseille accueille ces jeunes pour participer à une série d’ateliers manuels. Cette pratique vise à créer des déclics, à développer la confiance des jeunes et à valoriser leur image de soi.


L’inclusion sociale grâce à l’artisanat

Découvrir, tester, finaliser !

Une fois par semaine, des ateliers découverte de 4 heures des métiers de l’artisanat et de la création sont animés par les membres de notre lieu de travail partagé. En parallèle, sont menés des ateliers de fabrication d’un objet en collectif dans une ambiance foisonnante d’émotions et haute en couleurs. Un éducateur de l’ARI participe pleinement aux séances, permettant un relai familier, un suivi, et la cohésion de la fine équipe sur cette expérience hors de leur quotidien.
La philosophie de Make it Marseille du “faire ensemble” prend tout son sens en faisant converger les dynamiques des équipes et de l’écosystème intervenant sur ce projet.


Faire : l’artisanat et les vertus des métiers manuels pour gagner en confiance en soi

Parmi les nombreuses vertus des métiers manuels, on trouvera le fait de se concentrer et de découvrir la précision du geste. Mais l’occasion de terminer une réalisation a surtout pour objectif de gagner en confiance et de favoriser l’inclusion sociale et scolaire.

De nombreux ateliers ont été proposés tels que la maroquinerie, couture, reliure, customisation graphique, menuiserie, bijouterie, marqueterie paille ou encore découpe laser. Ainsi, les jeunes en insertion peuvent découvrir de nouvelles pratiques et partir avec un objet pour soi ou à offrir.
Une victoire pour ces jeunes en difficulté sociale et/ou scolaire qui leur prouve simplement qu’ils sont capables. Se mobiliser, faire appel aux savoirs cognitifs et sensoriels, découvrir leurs ressources, et… réussir !

L’inclusion sociale grâce au “Faire ensemble” : fédérer et se mobiliser collectivement

Parallèlement aux ateliers de découverte animés par les makers, le verbe et le geste se conjuguent en collectif.
Les jeunes découvrent sur ces ateliers les processus de création et de fabrication. L’objectif : construire un objet signifiant et utile à tous les utilisateurs au sein du lieu qui les accueille.
1 – Brainstorming : quel objet produire en lien avec leur vie à l’ARI ?
2 – Prototypage
3 – Réalisation collective

Au terme de cette année et demi, l’expérience est plus que positive.
Si l’objectif n’est pas forcément de les orienter vers les métiers de l’artisanat, mener les projets au bout et voir la fierté sur chaque réalisation est une victoire. Les produits finis parlent d’eux-mêmes !

Un grand BRAVO à tous ces jeunes !

*Association Régionale pour l’Intégration des personnes en situation de handicap ou en difficulté



Partager

Add Comment